Aventures au supermarché – témoignage de Chrystel

Aventures au supermarché - témoignage de Chrystel

Aventures au supermarché – témoignage de Chrystel pour Exilib Le Blog

Je ne suis pas une femme d’intérieur, mais le désordre m’exaspère. Je me tiens donc consciencieusement à jour sur le ménage et la cuisine. Ce dimanche-là, alors que je cherchais ma motivation sous le canapé, mon homme m’a proposé d’aller faire les courses avec moi.

Je souligne la notion historique de l’évènement, Homme allait se retrouver dans un supermarché. Lui qui est plutôt Homo Erectus que Homo Coursus (ah ah ah) – j’ai donc saisi cette chance pour 1. me bouger et 2. pour être avec lui.

L’arrivée

Nous arrivons dans la grande surface, pas grand-chose à acheter, heureusement, mais toute la France a du se donner rdv dans ce supermarché à la même heure.

Je me faufile dans les rayons, et arrivée au rayon des produits ménagers, je me penche pour attraper le produit en bas de l’étagère quand Homme m’attrape fermement par les hanches en se frottant contre moi.

Cette petite jupe que j’ai mise a dû l’exciter et il s’imagine tout ce qu’il me fera au retour !

Un brin gênée, je regarde sur les côtés pour voir si quelqu’un nous regarde mais non, la foule a disparu et je me laisse aller à des songes coquins en sentant ces mains qui me serrent. Je sens sa queue se raidir comme j’aime et j’en frissonne.

Le voyeur

Homme me retourne en me regardant dans les yeux, avec cette lueur amusée que je lui connais quand il sait qu’il contrôle la situation.
Il m’appuie contre le rayon et commence à me pétrir la poitrine en m’embrassant, je ne peux m’empêcher de gémir.

C’est à ce moment que je vois un jeune homme, d’une trentaine d’année, au fond de l’allée, qui nous regarde sans bouger. Je le regarde quand je sens les mains de mon homme passer sous ma jupe, je panique et gigote doucement.

Homme me regarde, aperçoit le voyeur et me demande si j’aime ça, me faire mater comme ça. J’ai honte de l’avouer, mais oui, j’adore ça.

L’homme nous regarde toujours et j’aperçois sur son pantalon la déformation classique qui marque le désir. Je rougis légèrement.

Nous finissions rapidement nos courses et retournons terminer cet épisode torride chez nous. Je suis encore toute humide et émoustillée à la pensée de cette matinée… !

Comme Chrystel, envoyez-nous vos aventures torrides et nous les publierons pour vous !

Retrouvez Tous Nos Articles Coquins Sur Exilib Le Blog

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *